Funchal la ville

La cathédrale et la place de l’hôtel de ville

Pour notre 1er jour, nous avons quartier libre. l’hôtel Pestana où nous logeons se trouve à l’écart de Funchal. Mais une navette gratuite passe toutes les demis heures pour rejoindre Funchal.

Le groupe dans son ensemble opte pour une visite de Funchal. Evelyne propose d’aller voir le marché. Déposés au CR7 qui devient le point de ralliement pour la semaine, nous prenons la direction de la vieille ville pour voir la cathédrale. Nous avons la surprise de voir la papamobile devant celle-ci. Elle symbolise la visite du pape Jean-Paul II. Quant à la cathédrale rien d’extraordinaire.

De là, nous partons pour la place de l’hôtel de ville. Les bâtiments sont d’un style particulier peints en blanc mais rehaussé par de larges bandes de peinture marron qui soulignent la structure (fenêtres, portes). L’effet est assez joli. D’autant que l’ensemble est homogène : l’hôtel de ville sur la gauche , l’église consacrée à St Jean l’évangéliste sur la partie centrale et sur la droite le tribunal de l’île, tout en longueur.

Eglise de São Pedro et la Calçada de Santa Clara

Nous remontons la Rua Feirreros pour visiter le collège des jésuites avant de rejoindre la Rua San Pedro. A cette occasion nos apprenons que Christophe Colomb est originaire de Madère.
Puis arrêt à l’église San Pedro. Mariage en cours. A part les mariés, il doit y avoir 4 personnes pour les accompagner. Triste. Nous continuons par la Calçada de Santa Clara.

Un coup d’oeil en passant à un détaillant en vins où un groupe de touristes est en pleine dégustation et un peu plus loin au musée Frederico de Fretas. Belle maison d’un notable transformée en musée.

Couvent de Santa Clara

Enfin nous arrrivons au couvent de Santa Clara. Dans la chapelle fin d’un mariage aussi mais d’un autre genre. La chapelle est pleine, tout le monde est sur son 31. Les demoiselles d’honneur toutes de rose vêtues, les messieurs dans leur plus beau costume. Quel contraste avec le mariage de San Pedro. Pas moyen de visiter la chapelle nous nous tournons vers le jardin et la salle du chapître.

Le Parc de Santa Catarina

Le parc peut être atteint facilement à pied depuis le terminus de la navette (CR7). Il y a plusieurs entrées. Nous pénétrons par l’escalier sur l’avenida Sa Carneiro. De nombreux cheminements à l’intérieur du parc qui vous amènent vers les terrasses hautes ou vers l’étang avec son jet d’eau.

De nombreuses fleurs dans les différents massifs encore que la floraison a beaucoup de retard cette année.
Le parc est assez bien fréquenté. Il faut dire que l’endroit est reposant, il s’y dégage une grande sérénité propice à la méditation.
Nous en faisons le tour pour ressortir au rond point de l’avenida Do Infante.

Expo de Voitures

Pendant 2 jours, Funchal a organisé une exposition de voitures. Rien d’extraordinaire, c’est assez courant.
Mais l’exposition installée le long de la digue du port s’est avéré exceptionnelle.

Presque tous les constructeurs avaient exposé leurs véhicules, mais pas 1 ou 2, pour certains c’est toute une gamme avec quelquefois une remontée dans le temps impressionnante (voir la photo de la magnifique Ford).

Une vieille pompe nous rappelle de vieux souvenirs et à côté des voitures une zone entière est consacrée à l’histoire des 2 roues.

Vraiment une magnifique exposition.

Le marché

Lors d’une journée libre, nous avons pris la navette pour découvrir le marché de Funchal.

Il faut marcher un peu après avoir été déposés au CR7. Nous trouvons facilement dans la Rua do Visconde de Anadia en plein centre.

C’est un marché couvert permanent. Il ne faut pas s’étonner d’être abordé par les vendeurs qui ne se trouvent pas souvent derrière leurs étals mais devant, prêts à interpeller les visiteurs. Beaucoup de touristes, pas trop d’autochtones. Il est vrai que ce n’est peut-être par leur heure.

Après une partie couverte, il faut traverser un grand patio à ciel ouvert où on trouve des fleurs, les fruits. Puis en enfilade on trouve le hall aux poissons.

La Rua de Santa Maria

La journée libre nous a permis de flâner dans Funchal. Après le marché, nous nous sommes dirigés vers la rue aux portes décorées, la Rua da Santa Maria.

Elle démarre un peu plus bas dans la même rue que le marché.

Sur presque toute sa longueur, des portes d’entrée privées ou de boutiques et de restaurants sont peintes. Les motifs sont très différents au bon vouloir des propriétaires.

Cela donne une note de gaieté et la rend très vivante. D’autant plus qu’on y trouve beaucoup de restaurants. Le soir ça doit grouiller de monde.